Mots-clefs Archives : Corruption en RDC

août, 2020

  • 11 août

    Corruption : Un homme d’affaires se vante de corrompre les fonctionnaires congolais

    Visite chez China Non Ferrous Metals Company (CNMC) en RDC.

    Selon l’ONG britannique Global Witness, non content d’avoir conclu avec la Gécamines un contrat léonin de 2 milliards de dollars, le géant chinois des non ferreux, CNMC, se retrouve associé dans d’autres projets à un homme d’affaires qui se vante de corrompre les fonctionnaires congolais. Selon Global Witness, le contrat prévoit un investissement de 880 millions de dollars pour développer la mine, les infrastructures et une raffinerie, financé sous forme de prêts par CNMC. Après …

juin, 2020

  • 14 juin

    Construction des routes : Plus de plus 65 millions USD détourné en RDC

    Les prévenus Benjamin Wenga de l’OVD, Fulgence Bamaros du Foner et Modeste Makabuza de SOCOC n’ont plus leur destin en mains. Leur sort reste suspendu au verdict qui sera prononcé par les juges du TGI de la Gombe – Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe. Rappelons que Benjamin Wenga, Fulgence Bamaros et Modeste Makabuza sont traînés devant le juge pour justifier la gestion de plus 66 millions de dollars américains alloués à la construction des …

mai, 2020

  • 19 mai

    Célestin Tunda : Un gros pourvoyeur du Trésor public congolais ?

    Celestin TUNDA YA KASENDA, ministère de la Justice de la République démocratique du Congo (RDC).

    Le ministère de la Justice de la République démocratique du Congo (RDC) est en passe de devenir un gros pourvoyeur du Trésor public. Rien qu’avec la vague d’interpellations des mandataires publics et des chefs d’entreprise, l’Etat congolais a récupéré 37, 5 millions de dollars, remboursés dans les caisses du Trésor à travers l’action de la Justice. C’est ce qu’a révélé le Vice-Premier ministre, ministre de la Justice et Garde des sceaux, Célestin Tunda Ya Kasende. …

  • 19 mai

    Corruption : Semelex, un contrat en violation de la loi sur la passation des marchés publics en RDC

    Passeport de la RDC.

    La synergie des ONG de la Société civile impliquées dans la lutte contre la corruption en République démocratique du Congo (RDC) dénommée « Le Congo n’est pas à vendre » demande à l’État congolais de ne renouveler sans aucun prétexte le contrat avec la société S.A Semelex Europe de fabrication des passeports biométriques congolais. Pour cause, la synergie précise que le contrat initial négocié discrètement en 2015 en violation de la loi sur la passation …

  • 17 mai

    Corruption : Semlex mise en cause sur le dossier de passeport congolais

    Plusieurs organisations de la société civile appellent le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi dit Fatshi à ne pas renouveler le contrat de fabrication de passeport passé avec la firme belge Semlex lequel expire le 10 juin prochain et à « publier sans délais les informations sur la procédure de passation de marché ». Des représentants de ces organisations l’ont dit à haute et intelligible voix au cours d’une conférence de presse qu’ils ont tenue …

  • 15 mai

    Régime Fatshi : La corruption s’amplifie et s’enracine en RDC

    Depuis quelque temps, l’attention des nombreux congolais est concentrée sur la saga de Vital Kamerhe et des pugilas qu’il a engendrés dans les milieux politiques congolais de la capitale. Du coup, ces politiciens de la mangeoire et les occupants ont pratiquement réussi à détourner le peuple congolais des véritables enjeux de l’occupation de la RDC marqués, ces dernières semaines, par la recrudescence des incursions des armées étrangères à l’Est de notre pays. Nous convenons certes …

  • 1 mai

    Mise en examen : Vital KAMERHE doit démissionner !

    Vital KAMERHE LWA KANYIGINYI NKINGI, Dir-Cab du President de la RDC, mise examen pour enrichissement illicite et blanchiment des capitaux, détournement de deniers publics et corruption avérée.

    Le député national Bertin Mubonzi se dit inquiet du fait que « la santé de Vital KAMERHE LWA KANYIGINYI NKINGI se détériore tous les jours » dans la prison centrale de Makala où il est en détention provisoire depuis le 8 avril 2020. « La priorité devrait être la santé du directeur de cabinet du président de la République. Le credo de l’État de droit est de veiller sur l’intégrité physique de tous ceux qui …