« Panafrika, la bête noire » : Un film pour promouvoir l’histoire africaine

Le film « Panafrika, la bête noire » du réalisateur congolais Sergens Kabinga Bashonga a l’ambition de promouvoir l’histoire africaine. Le jeune cinéaste l’a indiqué au cours d’un point de presse animé le mardi 30 juin 2020 à Goma. Tout en reconnaissant que tout devra passer par une prise de conscience, Sergens Kabinga Bashonga invite les populations du continent noir, où qu’ils soient, à mobiliser leurs efforts pour construire leur continent afin qu’il soit dans une parfaite harmonie avec le reste du monde en général, et particulièrement l’occident.

Le jeune cinéaste congolais Sergens Kabinga Bashonga évoluant à Goma, au Nord-Kivu, vient de réaliser le film « Panafrika, la bête noire » dans le but de conscientiser les Africains à s’approprier l’histoire de leur continent, tout en la valorisant.

Le film « Panafrika, la bête noire » du réalisateur congolais Sergens Kabinga Bashonga a l’ambition de promouvoir l’histoire africaine. Le jeune cinéaste l’a indiqué au cours d’un point de presse animé le mardi 30 juin 2020 à Goma.

Tout en reconnaissant que tout devra passer par une prise de conscience, Sergens Kabinga Bashonga invite les populations du continent noir, où qu’ils soient, à mobiliser leurs efforts pour construire leur continent afin qu’il soit dans une parfaite harmonie avec le reste du monde en général, et particulièrement l’occident.

Prenant pour son modèle la figure emblématique, celle de Lumumba incarnée par une femme dans son film, le jeune réalisateur Sergens Kabinga justifie son choix par l’idéologie et la détermination qu’avait le héro national. «Lumumba fait notre fierté. Nous, en tant qu’Africains, il nous a été exceptionnel dans sa façon de prêcher le panafricanisme. Nous avons tiré la phrase ‘bête noire’, dans ses expressions ; nous avons décidé de le porter haut parce que c’est une figure qui nous honore, nous Africains», a indiqué le réalisateur à CitizensMag.

Le film «Panafrika, la bête noire», qui véhicule un message 100% panafricain, a été tourné à Goma, dans la province du Nord-Kivu, avec des acteurs congolais recrutés à Goma. Sa sortie officielle est prévue à Kinshasa le 26 février 2021, date à laquelle s’est tenue la conférence de Berlin sur le partage de l’Afrique.

Inspiré de la lutte suprême de Lumumba dont le rôle est incarné par une femme, à savoir, l’activiste congolaise Lucette Soki, cette œuvre cinématographique lance un message aux descendants de l’Afrique, en général, et en particulier au système impérialiste qu’est l’occident. « Les blacks ou les noirs sont maintenant conscients de leur grandeur, nous voulons porter haut notre étendard, écrire nous-mêmes notre propre histoire », a confié au magazine Kivu Nyota, le cinéaste Sergens Kabinga.

(avec lePotentiel)

A lire aussi

Avec une classe politique cynique : Tout bouge, mais rien ne change en RDC

Les juristes congolais de la diaspora, regroupés au sein de l’Association dénommée « Juris congolais …

Laisser un commentaire