Remplacement de Kabund : La politique de la chaise vide est contreproductive pour l’UDPS

Le parti présidentiel est loin d’adopter une position unanime sur le remplacement de Jean-MarcKabund, déchu de ses fonctions de 1er vice-président de l’Assemblée nationale. Entre le groupe parlementaire et la direction politique sous la cheville ouvrière du secrétaire général Augustin Kabuya, c’est à tour de rôle que chaque camp dénonce l’absence de consultation dans la prise de position. Tout d’abord, ce sont les élus Udps qui n’ont pas apprécié la position du parti refusant de remplacer Jean-Marc Kabund. Rapprochement fait, les deux camps semblaient émettre sur une même longueur d’ondes. Et puis c’est à nouveau couac.  Le remplacement de Jean-Marc Kabund-a-Kabund se discute dans les allées de l’hémicycle.

Pour le président du groupe parlementaire UDPS et Alliés, Léon Mubikayi, la politique de la chaise vide est contreproductive pour le parti. « Il faut que le parti reconsidère sa position. Il y aura un remplaçant de Jean-Marc Kabund, mais ça sera quelqu’un sorti des rangs de l’UDPS. Ce sera un député de l’UDPS qui prendra la place, car cette place revient à l’UDPS », a-t-il insisté.

Mais maintenant que le calendrier de l’élection du remplaçant de Kabund sera publié incessamment, les députes UDPS ne seraient-ils pas en porte-à-faux avec la position du parti?

A cette préoccupation, Léon Mubikayi estime qu’il faut privilégier les intérêts de la coalition qui méritent d’être protégés de part et d’autre. A ses yeux, ne pas pourvoir au remplaçant de Jean-Marc Kabund au bureau de l’Assemblée nationale équivaut à renoncer à la coalition qui est le socle des actions du gouvernement FCC-CACH.

Avant d’appeler les uns et les autres au calme, car le poste sera réellement occupé.

Pour s’en convaincre, a-t-il ajouté, une délégation est allée en pourparlers avec la direction du parti présidentiel. Les discussions sont en cours.

Pendant ce temps, a-t-il renchéri, au niveau du groupe parlementaire UDPS et Alliés, c’est la discipline, aucune candidature n’est officiellement enregistrée à ce jour. Mais cela ne saurait tarder.Du côté de la direction politique du parti, le groupe parlementaire n’a pas associé la direction politique dans les positions prises. Comment donc le parti va-t-il s’engager ? Interroge le secrétaire général de l’Udps, joint au téléphone par Le Potentiel.

(avec lePotentiel)

A lire aussi

« Panafrika, la bête noire » : Un film pour promouvoir l’histoire africaine

Le film « Panafrika, la bête noire » du réalisateur congolais Sergens Kabinga Bashonga a …

Laisser un commentaire