Couac à l’UDPS : Qui succédera à Kabund ?

Pour le moment, aucun nom n’a jusque-là été avancé au niveau du bloc UDPS du groupe parlementaire pour succéder à Jean Marc Kabund-A-Kabund. Le président du groupe parlementaire UDPS et Alliés a rassuré que les concertations sont en cours pour trouver le successeur de Jean Marc Kabund-A-Kabund. Il faut souligner que la décision de boycott du poste de premier Vice-Président de l’Assemblée nationale, ne pas fait l’unanimité au sein du parti légué par le sphinx de Limete. Le directoire de l’Union pour la Démocratie et le progrès Social demeure la seule instance légale reconnue par le ministère de l’Intérieur pour engager le parti jusqu’à l’organisation du congrès. La grande question est de savoir si les députés ont reçu l’aval du Président de la république, en sa qualité d’autorité morale du parti pour isoler Jean Marc Kabund-A-Kabund.

Le groupe parlementaire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) présentera un candidat pour occuper le poste de 1er Vice-Président de l’Assemblée nationale devenu vacant après la déchéance de Jean Marc Kabund.

Le président Léon Mubikayi qui a livré cette information à la presse, a fait savoir que leur groupe parlementaire au niveau de l’Assemblée nationale, ne pratiquera pas la politique de la chaise vide et tient encore à la coalition Front Commun pour le Congo et le Cap pour le Changement (FCC- CACH).

Avec cette décision, le groupe parlementaire UDPS entre en rébellion contre le secrétaire général de leur parti, Augustin Kabuya, qui avait interdit à tout député inscrit sur la liste du parti présidentiel de postuler pour le poste de premier Vice-Président de l’Assemblée nationale sous peine de sanction.

Augustin Kabuya avait dans le même communiqué encouragé Kabund à saisir les instances judiciaires pour rentrer dans ses droits.

Dans une lettre adressée à l’Assemblée nationale qui lui avait notifié sa destitution au poste de premier Vice-Président de la Chambre, Jean Marc Kabund a remis totalement en cause la procédure ayant conduit à sa déchéance.

Un revirement spectaculaire d’autant plus que le président intérimaire avait pris acte de sa destitution aussitôt après le vote de la pétition initiée contre lui par le député Jean Jacques Mamba.

Pour le moment, aucun nom n’a jusque-là été avancé au niveau du bloc UDPS du groupe parlementaire pour succéder à Jean Marc Kabund.

Le président du groupe parlementaire UDPS et Alliés a rassuré que les concertations sont en cours pour trouver le successeur de Jean Marc Kabund.

Il faut souligner que la décision de boycott du poste de premier Vice-Président de l’Assemblée nationale, ne pas fait l’unanimité au sein du parti légué par le sphinx de Limete. Le directoire de l’Union pour la Démocratie et le progrès Social demeure la seule instance légale reconnue par le ministère de l’Intérieur pour engager le parti jusqu’à l’organisation du congrès.

La grande question est de savoir si les députés ont reçu l’aval du Président de la république, en sa qualité d’autorité morale du parti pour isoler Jean Marc Kabund.

DIFFICILE A DIRE

Toujours est-il que les élus du parti présidentiel avaient annoncé qu’ils allaient rencontrer le chef de l’Etat avant de prendre une position sur le remplacement de Jean Marc Kabund.

Un haut conseiller du Président de la république avait conseillé au Secrétaire général de l’UDPS de ne pas pratiquer la politique de la chaise vide, suite à la destitution du président intérimaire de son parti.

LA DECISION MANQUE DE RATIONNALITE

Ce qui est une preuve, croit savoir le député national Léon Mubikayi, Président du groupe parlementaire de l’UDPS, que ladite décision manque de rationalité. Raison pour laquelle, le groupe parlementaire UDPS s’est résolu de l’ignorer superbement et de se lancer dans la course !

Ils ont par ailleurs pris l’engagement d’aller échanger avec les membres de la direction politique pour les convaincre du contredire en leur montrant la nécessité pour que le parti conserve le poste important de 1er vice-Président de l’Assemblée nationale. Pas si sûr qu’ils seront entendus au parti qui, sur cette question particulière du Bureau de l’Assemblée nationale, a la même lecture de Jean-Marc Kabund-A-KAbund.

Dès lors, ce qui est à peu près sûr c’est que si les membres du groupe parlementaire UDPS postulent en vidant la directive de la direction politique, ils seront d’office exclus. 

(avec ForumDesAs)

A lire aussi

« Panafrika, la bête noire » : Un film pour promouvoir l’histoire africaine

Le film « Panafrika, la bête noire » du réalisateur congolais Sergens Kabinga Bashonga a …

Laisser un commentaire