La maladie Kawasaki liée au Covid-19 chez les enfants.
La maladie Kawasaki liée au Covid-19 chez les enfants.

Kawasaki : Une maladie liée au Covid-19 chez les enfants

Les autorités américaines ont émis jeudi un avertissement à destination des professionnels de santé concernant une maladie inflammatoire rare, mais potentiellement mortelle, touchant les enfants et probablement liée au Covid-19. Un enfant de 9 ans, atteint des symptômes d’une forme proche de la maladie de Kawasaki décrite chez de jeunes patients ayant été en contact avec le coronavirus, est mort, premier décès de ce type en France, a-t-on appris vendredi auprès de son médecin. L’enfant, décédé d’une « atteinte neurologique liée à un arrêt cardiaque », avait « une sérologie montrant qu’il avait été en contact » avec le coronavirus, mais n’avait pas développé les symptômes du Covid-19, a précisé à l’AFP le professeur Fabrice Michel, chef du service de réanimation pédiatrique de La Timone à Marseille (sud-est), confirmant une information du quotidien La Provence.

L’enfant décédé, domicilié à Marseille, a fait « un malaise grave avec un arrêt cardiaque » chez lui avant d’être transporté dans ce service spécialisé. Il y a reçu « des soins pendant sept jours », et est décédé samedi, a précisé le médecin.

Dans son point hebdomadaire diffusé jeudi soir, l’agence sanitaire Santé publique France faisait mention du décès de ce « garçon âgé de 9 ans, présentant une comorbidité neuro-développementale », après une maladie inflammatoire ayant atteint son coeur et qui était sans doute liée au Covid-19.

Ces trois dernières semaines, plusieurs pays ont signalé des cas d’enfants touchés par une maladie inflammatoire aux symptômes proches d’une affection rare, la maladie de Kawasaki, vraisemblablement liée au Covid-19.

D’autres décès ont été rapportés, après le développement de tels symptômes: un adolescent de 14 ans, positif au Covid-19 et sans pathologie sous-jacente au Royaume-Uni et un enfant de cinq ans à New York.

Les symptômes sont une forte fièvre, des douleurs abdominales et troubles digestifs, une éruption cutanée, une conjonctivite et la langue qui rougit, gonfle et prend un aspect de framboise.

Ces symptômes sont proches de la maladie de Kawasaki, qui touche les enfants et entraîne une inflammation des vaisseaux sanguins.

Toutefois, il existe des différences: le caractère inflammatoire et les atteintes cardiaques sont « beaucoup plus marqués » dans les cas suspectés d’être en lien avec le Covid-19 que dans la maladie de Kawasaki classique, selon Santé publique France.

Ces cas concernent « très peu d’enfants, et un seul décès, ils ne doivent pas inquiéter outre mesure », tient à préciser le professeur Michel. Il faut « consulter quand les enfants ont de la fièvre pendant plus de deux jours et des signes associés », ajoute-t-il.

LES USA PRÉVIENNENT D’UNE MALADIE LIÉE AU COVID-19

Les autorités américaines ont émis jeudi un avertissement à destination des professionnels de santé concernant une maladie inflammatoire rare, mais potentiellement mortelle, touchant les enfants et probablement liée au Covid-19.

La maladie, appelée syndrome multi-inflammatoire chez les enfants (MIS-C) par les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies, a pour la première fois été signalée fin avril au Royaume-Uni. Une centaine de cas, dont au moins trois décès, ont ensuite été rapportés dans l’Etat de New York.

« Les prestataires de soins qui ont traité ou traitent des patients de moins de 21 ans correspondant aux critères de (la maladie) MIS-C doivent signaler les suspicions de cas à leur département de santé local », ont fait savoir les Centres de prévention américains (CDC).

Ces critères sont l’apparition de symptômes comme la fièvre et l’inflammation de plusieurs organes nécessitant une hospitalisation, avec l’impossibilité d’établir un diagnostic, ainsi que l’exposition au Covid-19 ou la confirmation de la maladie chez le patient.

Les médecins confrontés à cette maladie ont observé des symptômes similaires à ceux de la maladie de Kawasaki, un syndrome vasculaire affectant les jeunes enfants et dont la cause reste indéterminée.

Selon les CDC, l’hypothèse de cette maladie doit être considérée « pour toute mort infantile avec preuve d’une infection au SARS-CoV-2 », le nom du nouveau coronavirus causant la maladie Covid-19.

L’apparition de ces symptômes inflammatoires semble intervenir quatre à six semaines après que l’enfant a été infecté par le virus, alors qu’il a déjà développé des anticorps, selon le pédiatre Sunil Sood, du centre médical pour enfants Cohen à New York, interrogé par l’AFP.

« Ils avaient le virus, leur corps l’a combattu. Mais maintenant il y a cette réponse immunitaire différée et excessive », a-t-il expliqué.

Renforçant encore le mystère autour de cette maladie, aucun cas semblable n’a été rapporté chez des enfants en Asie, y compris en Chine où le virus est apparu en décembre. Certains avancent la possibilité de raisons génétiques à cela, selon Sunil Sood.

(avec Afp)

A lire aussi

Code minier révisé : Deux mois pour convaincre tous les partenaires de la RDC

Deux mois pour vulgariser auprès de tous les partenaires ainsi que la population, le nouveau …

Laisser un commentaire