Logo de la RVA, Régie des voies aériennes.
Logo de la RVA, Régie des voies aériennes.

RDC : La RVA frappée par le Covid-19

La Régie des voies aériennes (RVA) est durement frappée par la pandémie du Covid-19. Rien que pour les mois de mars et avril, l’entreprise accuse un manque à gagner de 23 215 764 USD, soit près de 24 millions de dollars. C’est ce que renseigne un compte-rendu de la réunion paritaire entre la direction générale de cette entreprise et la délégation syndicale transmis au Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Au terme de cette réunion, les deux parties ont convenu d’adresser un mémorandum à l’Etat, propriétaire de l’entreprise, afin de lui demander de venir en aide à la RVA qui fait actuellement face à de graves difficultés financières suite aux mesures prises pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Elles ont en outre décidé d’exploiter la possibilité de solliciter des facilités de caisse auprès des banques partenaires avec des garanties de l’Etat pour faire face aux dépenses contraignantes dont les rémunérations. La paie des salaires des 3/4 des agents a déjà été lancée, selon le banc syndical.

La partie syndicale a par ailleurs demandé à l’employeur de solliciter auprès des banques, la suspension des retenues des remboursements des crédits sur les salaires du personnel pendant cette période de Covid-19. Après une demande de la direction de la RVA, les banques ont accepté de reporter les retenues sur salaires des crédits accordés aux agents pendant 3 mois.

Il convient de rappeler que, pour limiter l’importation et la propagation des cas de covid-19 en RDC, les autorités du pays ont suspendu les trafics passagers et plusieurs services aéroportuaires dans tous les aéroports de la RDC.

La RVA est un établissement public qui assure l’autorité dans le transport aérien en République démocratique du Congo. Elle a entre autres missions : construire, aménager, entretenir et exploiter les aéroports et leurs dépendances ; Assurer la sécurité de la navigation aérienne ;

Percevoir pour son compte les taxes et redevances instituées par le Gouvernement sur les aéroports et leurs dépendances, (aérogares, bâtiments, hangars). Ce n’est pas tout. Participer, avec les autorités compétentes, à l’élaboration des plans de formation et de perfectionnement du personnel de l’aéronautique civile. 

La paie des salaires du mois d’avril est effective à la RVA

Les choses ont vite bougé du côté de la Régie des voies aériennes (RVA). Pendant que le président de la République a instruit, lundi 4 mai, le vice-Premier ministre et ministre de la Justice de diligenter une enquête judiciaire sur la gestion de cette régie qui, selon plusieurs plaintes, était incapable de s’acquitter de son devoir de payer les salaires de son personnel sous prétexte des effets du Covid-19, l’on apprend finalement que la paie des salaires du mois d’avril 2020 a été lancée depuis la semaine passée.

D’après des sources syndicales, près des 3/4 du personnel est déjà servi.

L’évidence, indique un syndicaliste, c’est qu’avec la suspension du trafic des passagers et des services aéroportuaires, toutes les recettes de la RVA sont tombées à un niveau zéro. Et la société étatique enregistre, pour les mois de mars et avril 2020, un manque à gagner d’environ 23 millions de dollars américains.

Cette situation a agonisé la trésorerie de la RVA au point de se retrouver en difficulté d’honorer ses engagements vis-à-vis du personnel en arrêt d’activité, excepté le service minimum réduit.

A la demande du comité de gestion, apprend-on de notre source, la séance de travail du 17 avril dernier a permis aux syndicalistes et dirigeants de la RVA d’envisager les pistes de solutions devant garantir la survie de cette société à la suite de cette crise qui tend à s’aggraver dans les jours à venir.

En ce qui concerne le problème urgent de paiement des salaires des agents, les deux parties ont, dans le cadre cet échange franc et sincère, convenu d’exploiter la possibilité de solliciter des facilités de crédits auprès des banques partenaires de la RVA avec les garanties de l’Etat.

Cette solution a porté ses fruits, tant que la paie du mois d’avril est effective.

Le second accord conclu entre les deux parties a également trouvée solution. Car, la RVA a obtenu de la banque le report de toute retenue sur les salaires de ses agents pour une période de trois mois.

Au demeurant, les syndicalistes de la RVA ont présenté leurs excuses au comité de gestion pour avoir posé un acte que leur président national a qualifié de « contraire à l’esprit du dialogue social », pourtant convenu avant leur déclaration du 14 avril 2020.

Bien que la crise sociale ait été désamorcée, le choc du Covid-19 sur le secteur du transport aérien n’a pas encore dit son dernier mot.

Dans les jours qui viennent, apprend-on d’une source crédible, la RVA sera obligée de renforcer les mesures conservatoires allant de la réduction sensible du service minimum. La situation pourrait être rétablie progressivement avec la reprise de l’exploitation des activités aéroportuaires et autres.

Au sein de cette entreprise publique, rappelle-t-on, c’est pour la première fois depuis plus de huit ans que les agents posent des revendications salariales.

(avec ForumDesAs et lePotentiel)

A lire aussi

Code minier révisé : Deux mois pour convaincre tous les partenaires de la RDC

Deux mois pour vulgariser auprès de tous les partenaires ainsi que la population, le nouveau …

Laisser un commentaire