Joseph Kabila dit Rais Che Guevara, ancien president de la RDC.
Joseph Kabila dit Rais Che Guevara, ancien president de la RDC.

A travers Thambwe MWAMBA : On comprend que « Joseph KABILA » est un mal élevé, un mal éduquée, un impolie… et un voleur !

Dans une déclaration diffusée le week-end, les femmes du Kasaï Central fustigent les propos discourtois et humiliants du président de la Chambre haute à l’endroit de Bijoux Goya. Et elles réclament la démission de Thambwe Mwamba.

Nous, femmes du Kasaï central, condamnons avec la dernière énergie le comportement du président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba qui, par son acte combien humiliant, a touché toute la communauté féminine dans sa conscience et dans sa personnalité.

Nous confirmons notre soutien indéfectible à la sénatrice Bijoux Goya, notre paire, dans toutes ses démarches contre cet acte tant judiciairement que politiquement.

Nous exigeons, par la même occasion, du président des excuses publiques à la sénatrice ainsi que toutes les femmes congolaises.

Nous exigeons que ces poursuites judiciaires, entamées contre le président du Sénat, connaissent leur cours normal jusqu’au rétablissement de la sénatrice dans ses droits, sur pieds de l’article 90 du règlement intérieur du Sénat, qui interdit des attaques personnelles ainsi que d’autres comportements qu’on pourrait qualifier de barbares et peu recommandables pour la scène publique.

Nous demandons à Monsieur Thambwe Mwamba de démissionner de ses fonctions. Dans le cas contraire, il assumera la responsabilité des manifestations des Collectifs des femmes du pays entier.Pour le Kasaï central Le collectif des femmes toutes tendances confondues.

La honte des femmes du FCC

Dans une déclaration publiée le 03 Mai 2020, les femmes du FCC de Joseph KABILA KABANGE constatent que l’Honorable Sénatrice Bijoux GOYA a, au cours de cette plénière, pris la parole sans autorisation préalable et s’est livrée à une escalade verbale injurieuse à l’endroit de l’Honorable Président du Sénat, Alexis THAMBWE MWAMBA. Les femmes du FCC regrettent que, lors de sa sortie médiatique du vendredi 1er mai 2020, l’Honorable Sénatrice Bijoux GOYA ait poursuivi son entreprise en traitant de pervers l’Honorable Président du Sénat. Les femmes du FCC fustigent et dénoncent la montée en puissance de la manipulation politique et de la désinformation dans le but de discréditer l’image de marque de l’Honorable Président du Sénat.

FRONT COMMUN POUR LE CONGO : DÉCLARATION DES FEMMES DU FCC

Nous, femmes du FCC, nous sommes réunies ce jour pour examiner le contour de l’incident malheureux survenu à l’hémicycle du Sénat lors de sa dernière plénière du 30 avril 2020 ;

Les femmes du FCC constatent que l’Honorable Sénatrice Bijoux GOYA a, au cours de cette plénière, pris la parole sans autorisation préalable et s’est livrée à une escalade verbale injurieuse à l’endroit de l’Honorable Président du Sénat, Alexis THAMBWE MWAMBA ;

Les femmes du FCC regrettent que, lors de sa sortie médiatique du vendredi 1er mai 2020, l’Honorable Sénatrice Bijoux GOYA ait poursuivi son entreprise en traitant de pervers l’Honorable Président du Sénat ;

Les femmes du FCC fustigent et dénoncent la montée en puissance de la manipulation politique et de la désinformation dans le but de discréditer l’image de marque de l’Honorable Président du Sénat ;

Les femmes du FCC rappellent que l’Honorable GOYA n’a pas agi en tant que femme, mais plutôt parlementaire et politique.

Et qu’à ce titre, ses initiatives qui doivent se conformer au règlement intérieur du Sénat et aux us et coutumes parlementaires, ne peuvent pas rester sans réponse politique.

En cas de réaction, il ne faut pas la transformer en combat féministe ;

Les femmes du FCC rappellent que l’Honorable GOYA n’est pas à son premier forfait du genre. Il n’y a donc pas lieu de crier à la victimisation féministe ;

Les femmes du FCC désapprouvent l’ingérence opportuniste de certains compatriotes et mouvements féministes qui cherchent à entretenir au sein de l’opinion publique, du sensationnel sur fond de la supercherie ;

Les femmes du FCC rassurent l’opinion nationale et internationale que l’Honorable Président du Sénat, Alexis THAMBWE MWAMBA, est respectueux de la dignité et de l’honneur de la femme, et y veillera tout au long de son mandat ;

Les femmes du FCC prônent le respect des valeurs telles que l’honnêteté, la discipline, la loyauté et la moralité politique ;

Les femmes du FCC réitèrent leur soutien indéfectible à l’Honorable Président du Sénat, Alexis THAMBWE MWAMBA.

Fait à Kinshasa, le 03 Mai 2020

Pour les femmes du FCC

  1. Mme ALICE NZUZI, PPRD
  2. Mme FATOU ABASI, AAB
  3. Mme FIFY MPOZO, AABC
  4. Hon. FEZA MOTEMA, AA/a
  5. Hon. MUSENGI FUMUZI, ADRP
  6. Hon. GEORGINE MADIKO, PALU-A
  7. Hon. SOLANGE MASUMBUKO, AFDC-A
  8. Prof. MICHELINE AYAKI, ADU
  9. Hon. Nelly MUINGA TULELA, ACO
  10. Mme. EUPHRASIE TEMBO, ABCE
  11. Hon. VIVIANE KAPUFI, AAAC
  12. Mme. KATY MALOBA, ATIC
  13. Mme MAMI FRIBOX, ALLIANCE
  14. Mme. TANYA BONGO, CODE
  15. Hon. Marie-Ange MUSHOBEKWA, G18
  16. Mme. TSHIAMALA LACHOU, RIA
  17. Mme. Jocelyne TSHIBALA, APCO
  18. Mme. Marie-Hélène NGOIE, PRP
  19. Mme. DEI MBIYA, Le CENTRE
  20. Hon. Juliette MUGHOLE, ACLP
  21. Mme. Dargel KIMPIOKA, NOGEC
  22. Mme. MAMI KANKU (Personnalité)
  23. Mme. Mimi MIANDA (Personnalité)

A lire aussi

« Panafrika, la bête noire » : Un film pour promouvoir l’histoire africaine

Le film « Panafrika, la bête noire » du réalisateur congolais Sergens Kabinga Bashonga a …

Laisser un commentaire